window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments)}; gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-42696212-1');

Toutes les actualités de l’entreprise Chassint Peinture

Un nouvel agrandissement

Après plusieurs mois de réflexion, l’entreprise CHASSINT PEINTURE a agrandit ses ateliers. Une superficie de 208 m² a été ajouté aux bâtiments existants.

Toujours dans un soucis d’amélioration continue, l’entreprise se développe pour apporter une meilleure qualité à l’ensemble de ses prestations.

CHASSINT PEINTURE s’est doté un pont roulant (2,5T) mais également de panneaux photovoltaïque afin de réduire sa consommation d’électricité.

L’entreprise remercie la commune de BEDUER et son Maire Monsieur Benoit NORMAND pour sa participation à la croissance de la société.  Ainsi que la Communauté de Commune du GRAND FIGEAC et son Président Monsieur Vincent LABARTHE, qui participe activement au développement immobilier de la société et notamment grâce à la subvention qui a été attribué pour financer ce nouveau projet.

 

Un nouvel agrandissement2023-06-13T09:15:49+02:00

Une entreprise lotoise innove et passe à la semaine de quatre jours.

En trente ans, l’entreprise Chassint Peinture basée à Béduer au cœur du Grand Figeac a bien grandi. Après un passage à vide durant la période Covid, la société spécialisée dans la peinture industrielle dont le principal partenaire reste Ratier Figeac, connaît une très belle reprise et nourrit de grands projets de développement. « On a pu réembaucher toutes les personnes volontaires et on est à plus de cinquante salariés. On est fier d’avoir autant de femmes que d’hommes, et une moyenne d’âge assez jeune, autour de 35 ans. On est revenu à un niveau de production d’avant Covid et on est même beaucoup plus efficace. On a profité de cette période pour investir dans du nouveau matériel et développer la polyvalence et les compétences », se réjouit Sébastien Chassint, directeur général de la société familiale, fondée par son père Yves Chassint, toujours PDG.

Mais malgré les carnets de commandes pleins et de nouveaux marchés en perspective dans le secteur de l’aéronautique et de la défense, l’entreprise, comme beaucoup d’autres, est à la peine pour recruter. « On cherche actuellement trois personnes, des peintres industriels qui peuvent suivre dès juin une formation au CFI de Cambes. Après on a toujours des besoins d’opérateurs, d’aide-peintres sans oublier les alternants qui sont au minimum deux chaque année », précise Sébastien Chassint qui a décidé d’innover pour se démarquer et attirer de nouvelles recrues.

Un nouvel atout qui suscite l’intérêt

À partir de la rentrée de septembre, ses employés travailleront quatre jours au lieu de cinq par semaine, sauf durant la période des congés d’été. Deux équipes se relaieront du lundi au jeudi et du mardi au vendredi pour que l’entreprise fonctionne toute la semaine. Une proposition originale qui a fait consensus au sein de la société. « Quand j’ai lancé l’idée, on a d’abord commencé par consulter les salariés qui ont quasiment tous été d’accord. Les mentalités ont évolué, le travail n’est plus une priorité depuis le Covid. C’est une proposition dans l’air du temps. Elle correspond aux attentes des salariés qui souhaitent avoir plus de temps pour eux. Ils travailleront un peu plus par jour – 45 minutes pour les contrats 35 heures, 1 h 30 pour ceux à 38 heures hebdomadaire – mais ils auront un jour de plus de repos, donc des week-ends de trois jours », détaille le dirigeant qui ne voit que des avantages à cette nouvelle organisation.

« On voit déjà que ça suscite de l’intérêt. Au salon TAF à Figeac récemment, plusieurs candidats se sont arrêtés parce qu’on annonçait la mise en place de la semaine de 4 jours. Sans même savoir ce qu’on faisait exactement, la mesure les intéressait. »

Sébastien Chassint mise avec espoir sur ce nouvel atout qui valorise en prime les efforts en matière d’environnement engagés depuis plusieurs années par l’entreprise. La cinquantaine de salariés pourra réduire son empreinte carbone en laissant un jour de plus sa voiture au garage tout en dépensant moins en frais de carburant. « L’argument environnemental est important. C’est une priorité d’être une entreprise propre. Sur le site, on fait très attention, on recycle tout. Avant même la crise de l’énergie, on a recouvert tous les bâtiments de panneaux photovoltaïques. On est à 30 % en autoconsommation et on vise 75 %. On a un projet d’ombrières aussi pour nos parkings », précise le directeur général qui souhaite engager l’entreprise vers la certification de la norme 14 001 et créer un poste HSE (hygiène sécurité environnement) à cet effet.

Source : La Dépêche du Midi – 28/04/2023

Une entreprise lotoise innove et passe à la semaine de quatre jours.2023-06-12T15:43:16+02:00

Béduer. Le président du Grand Figeac chez Chassint

Vincent Labarthe, Sébastien Chassint, Benoît Normand.

Le vendredi 17 décembre, Vincent Labarthe, le président du Grand Figeac, accompagné de Benoît Normand, maire de Béduer, est venu à la rencontre des Etablissements Chassint peinture, pépite de technologie sur la commune.

Chassint Père et Fils ont fait redécouvrir leur entreprise qui, pour mémoire, a reçu le Septuor de l’innovation et de l’économie. Ils ont présenté le nouveau bâtiment destiné à la défense avec laquelle le programme se développe régulièrement, preuve de la confiance qui est accordée à l’Entreprise pour un secteur aussi sensible et protégé. Il est à noter que la conception de cette nouvelle unité et née sans étude extérieure, « du fait maison » pour une haute technologie.

Vincent Labarthe s’est également inquiété de l’impact économique lié à la pandémie mais il a été tout à fait rassuré puisqu’en matière d’emploi le niveau d’avant-Covid est retrouvé.

La rencontre a permis la présentation des projets en cours tant au plan du développement économique que de la transition énergétique.

Source : La Dépêche du Midi – 26/12/2021

Béduer. Le président du Grand Figeac chez Chassint2022-02-15T09:12:13+01:00

Béduer. La sous-préfète aux établissements Chassint

Anne-Cécile Vialle, sous-préfète, Sébastien Chassint, Benoît Normand maire.

Anne-Cécile Vialle, sous-préfète de l’arrondissement de Figeac depuis le 16 août, est arrivée aux établissements Chassint Peinture pour y apposer une plaque précisant que l’entreprise a bénéficié d’un financement dans le cadre du Plan France Relance et évoquer la situation et les projets.

Les 28 980 € ont contribué à la transition énergétique voulue par Sébastien Chassint qui est totalement investi dans une démarche visant à la réduction de l’empreinte carbone. Les LED remplacent déjà le néon, le nouveau bâtiment de 3 000 m2 consacré à la défense est déjà aux normes (LED et solaire). Les établissements Chassint visent une autoconsommation énergétique à 75 % via l’énergie solaire. Un projet est dans les cartons, celui de l’installation d’ombrières solaires équipées de panneaux voltaïques sur le parking, avec bornes de recharges pour les véhicules ; il faut attendre les autorisations nécessaires.

L’entreprise est en bonne santé, son chiffre d’affaires a progressé de 5 %, et pour la première fois, un intéressement est prévu pour les 44 salariés. Les établissements Chassint souffrent toutefois de l’absence de la fibre et du réseau 4 et 5 G indispensables pour tendre vers l’usine du futur et avoir une plus grande réactivité, une bonne compétitivité, une externalisation et une sécurisation des données.

La sous-préfète s’est montrée très à l’écoute des sujets de préoccupation de l’entreprise et s’en est brièvement entretenue avec Benoît Normand, maire de Béduer, également très au fait de tous ces problèmes.

Source : La Dépêche du Midi – 08/12/2021

Béduer. La sous-préfète aux établissements Chassint2022-02-15T09:03:24+01:00

Salon SEANERGY

L’entreprise CHASSINT PEINTURE participera au salon SEANERGY, du 21 au 24 septembre 2021.

Salon SEANERGY2021-05-31T16:04:53+02:00

Accréditation NADCAP Chemicals Processing

La société CHASSINT PEINTURE est accrédité NADCAP sur le procédé Chemicals Processing (peinture).

Cette accréditation est préconisée par de nombreux donneurs d’ordre, notamment AIRBUS, COLLINS AEROSPACE, AIRBUS HELICOPTERS.

Accréditation NADCAP Chemicals Processing2020-12-18T09:16:34+01:00

Qualification AIRBUS HELICOPTERS

La société CHASSINT PEINTURE a été qualifié pour réaliser les procédés suivants sur pièces Airbus Helicopters :

  • Peinture sur pièces élémentaires métalliques
  • Décapage médiaplastique
Qualification AIRBUS HELICOPTERS2019-11-19T10:28:14+01:00

Préfet et sous-préfète du LOT chez CHASSINT PEINTURE

 

Chassint peinture recevait le 23 juillet Jérôme Filippini préfet du Lot, accompagné de Nadine Chaïb sous-préfète. Sébastien Chassint a développé, lors de cette visite, toutes les nouvelles technologies mises en place pour atteindre le niveau d’exigence réclamé par le secteur aéronautique. Cette recherche permanente de qualité et d’efficacité est payante puisque des travaux sont même exécutés pour la Nasa.

800 000 € ont été investis en 2017 et les projets 2018-2023 vont tendre vers la nécessaire diversification et accroissement du portefeuille clients. Le développement de l’automatisation est à l’étude sans pénaliser la création d’emplois puisque l’entreprise comptera bientôt une cinquantaine de salariés (ce seuil de salariés a d’ailleurs été évoqué avec le Préfet dans le cadre de la loi Pacte). La construction d’un nouveau bâtiment de 500 m² est prévue avec une ligne de peinture dédiée pour Thalès, la peinture des antennes radar s’inscrivant dans la diversification recherchée par Chassint. Entre autres projets, les bâtiments seront graduellement recouverts de panneaux solaires qui auront un double objectif économique et environnemental. Un parking est également à l’étude. Jérôme Filippini et Nadine Chaïb ont assuré Sébastien Chassint de leur soutien.

Source : La Dépêche du Midi – 01/08/2018

Préfet et sous-préfète du LOT chez CHASSINT PEINTURE2019-11-19T10:40:32+01:00

Le collège Masbou chez CHASSINT PEINTURE

 

Dans le cadre de la 18e semaine école-entreprise, Chassint peinture a ouvert ses portes à une classe de 5e du collège Masbou de Figeac. Qui mieux qu’une entreprise peut donner un éclairage sur les possibilités de parcours professionnel des jeunes. Pour les aider à faire des choix d’orientation, il faut leur permettre de toucher du doigt la réalité des entreprises et ainsi matérialiser la justification de leurs études.

La direction Chassint se fait encore une fois le promoteur de l’avenir des jeunes. Le maître mot : dépoussiérer et moderniser le regard des jeunes sur les entreprises, leur faire découvrir au travers des différentes filières (nous en avons dénombré 16 dans cet établissement) une vision d’avenir. La variété impressionnante des métiers laisse de la place à tous, femmes et hommes d’horizons divers. Il faut lutter contre la mauvaise image véhiculée sur les métiers manuels qui peut rebuter certains jeunes, leur faire comprendre qu’ils peuvent travailler dans d’excellentes conditions, avec de bons supports de formation et dans des lieux agréables et propres et connaître une belle évolution personnelle.

Sébastien Chassint reçu demain à Matignon

Le jeudi 19 avril, l’entreprise sera reçue par le Premier Ministre, Edouard Philippe au sein d’une délégation lotoise. Cette rencontre, initialement prévue le 14 décembre, avait été annulée suite au drame de Millas.

Lors du déjeuner à Matignon, le Premier Ministre souhaite connaître l’avis des acteurs économiques et leurs propositions sur les réformes engagées par le gouvernement au service du développement des entreprises. En effet, deux projets de loi vont prochainement être examinés, la loi Pacte (plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises) et la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel qui portera sur les dispositions réformant l’assurance chômage, l’apprentissage et la formation professionnelle.

Sébastien Chassint est bien préparé pour ce rendez-vous et se sent prêt à enrichir cette rencontre majeure par ses avis et propositions.

Le collège Masbou chez CHASSINT PEINTURE2019-11-19T11:00:18+01:00

La sous-préfète du LOT à CHASSINT PEINTURE

Nadine CHAIB en visite chez Chassint peinture

 

Le 12 décembre, Nadine Chaïb, sous-préfète de l’arrondissement, accompagnée de Marine Boudaud, chargée du développement local et de Jean Hirondelle, maire de Béduer, est allée à la découverte de Chassint peinture. Cette entreprise créée en 1982 a démontré sa capacité de développement et d’innovations. Aujourd’hui 39 personnes y travaillent et mettent en œuvre leurs compétences au service majoritairement du secteur aéronautique. Comme le précisent Yves et Sébastien Chassint, chaque pièce neuve ou à rénover confiée à l’entreprise est une partie vitale de l’avion et aucune négligence n’est tolérée, les contrôles sont donc drastiques.

Grâce à UTC Ratier, Chassint est leader mondial de la peinture sur pales à hauteur de 80 %. Une trentaine de clients, en plus d’Airbus, Dassault et Thalès, font également appel à son savoir-faire.

Nadine Chaïb s’est montrée très intéressée par les explications d’Yves et Sébastien Chassint quant au développement futur et aux difficultés rencontrées dans le domaine des embauches et de l’accès au numérique (zone blanche). La sous-préfète a bien précisé que son travail était la mise en adéquation de l’économie et des emplois correspondants, de répondre aux besoins des entreprises, d’être à l’écoute des idées nouvelles, d’encourager les collèges à ouvrir très tôt les jeunes aux projets professionnels en lien avec les entreprises afin de faciliter leur orientation le moment venu.

La visite s’est achevée par la découverte des différents secteurs de l’entreprise Chassint.

La sous-préfète du LOT à CHASSINT PEINTURE2019-11-19T11:06:10+01:00
Aller en haut